Vous avez vu des films sur les serial-killers, et parfois vous traitez même vos amis de psychopathes pour leurs agissements. Mais savez-vous vraiment ce que ce terme recoupe ? Comment reconnaître les symptômes de ce trouble de la personnalité ? Ce qu’il faut savoir pour mettre fin aux idées reçues. Le psychopathe n’est pas celui qu’on croit…

Psychopathe symptômesD’abord une mise au point : la psychopathie n’est pas une maladie mentale ! En effet, il s’agit selon les experts d’un trouble de personnalité, une déviance par rapport à la norme. Le terme est né dans les années 1930. Aujourd’hui, les spécialistes préconisent d’abandonner le terme de "psychopathie" pour l’expression "organisation de la personnalité à expression psychopathique" (qui donne l’acronyme OPEP !).

La psychopathie toucherait 2 à 3 % de la population, surtout des hommes, entre 20 et 30 ans. Et il faut souligner que le trouble semble disparaître après 40 ans, sans que l’on puisse l’expliquer (lire à ce propos l’article sur les traitements).

Pour corriger une image un peu déformée de la réalité, le psychopathe n’est pas un dangereux tueur en série sanguinaire. C’est surtout un antisocial ou plutôt un "dyssocial" comme disent les spécialistes, qui va éprouver des difficultés à maintenir des relations avec les autres. On distingue également dans les psychopathies les personnalités borderline.

Reconnaître le trouble

Il existe plusieurs définitions des troubles psychopathologiques, selon notamment que l’on se réfère au Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux américain (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders ou DSM-IV), ou à la classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (Cim). Un rapport de la Haute Autorité de santé sur la prise en charge des psychopathies a lui identifié six points qui caractérisent la personnalité psychopathe :

L’indifférence froide.

Les personnes ne sont pas sensibles, on ne peut pas les "prendre par les sentiments".

L’irresponsabilité.

Cette irresponsabilité est souvent revendiquée, constante, avec un mépris des règles et des contraintes sociales.

Difficulté de maintenir une relation avec autrui

Mais de manière paradoxale, la personnalité psychopathe a des facilités à nouer des relations. Simplement, elles ne durent pas.

Intolérance à la frustration

La personnalité psychopathe ne supporte pas de ne pas obtenir ce qu’elle veut, et son seuil d’agressivité est très bas en la matière : elle va très vite s’énerver.

Absence de culpabilité

Il n’y a aucune remise en question après un passage à l’acte. Même les sanctions ne remettent pas le psychopathe en question.

Tendance à blâmer autrui

La personnalité psychopathe va expliquer de manière très rationnelle ses difficultés avec la société, en accusant les autres d’en être responsable, et de manière très convaincante.

Passages à l’acte

Comme le souligne le Dr Philippe Batel, l’un des auteurs du rapport, "nous pouvons tous exprimer à minima l’un de ces symptômes. Ce qui caractérise la personnalité psychopathe c’est le nombre et l’intensité". D’autant que ces symptômes ne sont pas isolés. Ils s’accompagnent d’une forte irritabilité et de passages à l’acte fréquents (actions violentes et impulsives). Ces passages à l’acte peuvent être dirigés contre soi (tentatives de suicide, automutilation…) ou contre les autres. Souvent, le psychopathe, par son impulsivité associée à son manque de culpabilité et son irresponsabilité, va connaître des démêlées avec la justice. D’ailleurs, un certain nombre connaîtront une incarcération.

L’emballement des émotions

L’une des caractéristiques de la personnalité psychopathe, ce sont les changements émotionnels. Ainsi, on aura des explosions émotionnelles fréquentes, une personnalité très impulsive, des personnes borderline.

En matière de relations amoureuses, les personnalités psychopathiques s’engagent dans des relations fortes et intenses, mais qui ne durent pas et explosent en vol.

La personnalité psychopathique va également connaître des troubles psychiatriques brutaux, notamment des dépressions "à l’emporte pièce" : celles-ci arrivent soudainement, sans aucun signe avant-coureur. D’ailleurs, il est parfois difficile de les différencier d’un trouble bipolaire.

Une forte anxiété est souvent présente dans le trouble psychopathique, liée à un sentiment de vide dans la vie.

Enfin, il faut souligner un fort risque d’addiction chez ces personnes. L’alcool arrive en tête des produits consommés, mais les médicaments sont aussi utilisés et souvent de manière aberrante.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Infolinks

partenaire

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

---